Aller au contenu principal

Sénégal : Ousmane Sonko accusé de viol, mais libéré sous caution

Par Nora Jaafar, Publié le 08/03/2021 à 16:52, mis à jour le 08/03/2021 à 17:37
         Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Sénégal : Ousmane Sonko accusé de viol, mais libéré sous caution

Le leader de l’opposition sénégalaise Ousmane Sonko a été accusé de viol et libéré sous caution sous contrôle judiciaire, a déclaré ce lundi 8 mars son avocat, après que son arrestation la semaine dernière ait provoqué de violentes protestations dans le pays. Sonko affirme que l’allégation de viol est politiquement motivée, et que sa libération pourrait contribuer à apaiser les tensions croissantes dans l’une des démocraties les plus stables d’Afrique de l’Ouest. La décision du tribunal annoncée ce lundi a été accueillie avec joie par les partisans du leader de l’opposition, qui se sont rassemblés par centaines devant sa maison dans la capitale sénégalaise. Dans la matinée, des centaines de personnes ont manifesté devant le tribunal de Dakar, brandissant des drapeaux et scandant "Libérez Sonko". Ces derniers ont même appelé à trois jours de protestations nationales cette semaine.

Ousmane Sonko, qui a terminé troisième à l’élection présidentielle de 2019, a été arrêté après qu’une employée d’un salon de beauté l’ait accusé de l’avoir violée. Il nie cette allégation et affirme que c’est le président Macky Sall qui est derrière cette affaire. Une allégation que le gouvernement conteste fortement.

Par ailleurs, après l’arrestation de Sonko la semaine dernière, des manifestants ont incendié des voitures, pillé des magasins et jeté des pierres à la police, dénonçant ainsi des problèmes de longue date concernant le niveau de vie, le chômage, la corruption et l’inégalité. Au total, au moins huit personnes sont mortes lors de ces échanges d’hostilité entre les forces de sécurité et les manifestants, selon le groupe de défense des droits de l’homme Amnesty International.

Économies africaines : une crise de la dette en gestation ?

Le ratio Dette/PIB du continent a atteint son plus haut niveau depuis vingt-ans, relèvent les cabin...

Tunisie : vers un retour du pouvoir absolu d'un seul homme ?

Accusé par l'opposition de s'arroger des pouvoirs disproportionnés, le président tunisien Kaïs Saïed formalise son coup de force. Après la suspension des travaux du Parlement et la révocation du gouve...

Élections libyennes : Haftar suspend temporairement ses fonctions militaires

Le maréchal libyen, Khalifa Haftar a déclaré ce mercredi qu’il se retire temporairement de ses fonctions militaires. Il a désigné son chef d’état-major, Abdelrazzak Al-Nadhouri, comme son remplaçant à...

L'espace aérien algérien fermé à tous les avions marocains

L'Algérie a pris une nouvelle décision unilatérale concernant ses relations avec le Maroc. Alger a décidé mercredi la fermeture "immédiate" de son espace aérien à tous les avions civils et militaires ...

Le Maroc et l’Éthiopie signent un accord pour un nouveau projet de production d’engrais

Le groupe marocain OCP et le gouvernement éthiopien ont signé un accord de développement conjoint pour la construction d’une usine d’engrais en Éthiopie. Ce projet d’envergure nécessitera à terme un i...

Doing Business : le vrai, c’est le vécu des entreprises

L’édition 2020 sera donc la dernière de l’un des rapports phares de la Banque mondiale : Doing Busi...