Aller au contenu principal

Élections libyennes : Haftar suspend temporairement ses fonctions militaires

Par Nora Jaafar, Publié le 23/09/2021 à 16:45, mis à jour le 23/09/2021 à 16:49
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Élections libyennes : Haftar suspend temporairement ses fonctions militaires

Le maréchal libyen, Khalifa Haftar a déclaré ce mercredi qu’il se retire temporairement de ses fonctions militaires. Il a désigné son chef d’état-major, Abdelrazzak Al-Nadhouri, comme son remplaçant à la tête de l’Armée nationale libyenne (ANL), forces armées du gouvernement basé à Tobrouk, et ce, jusqu’aux élections générales du 24 décembre. Cette décision ouvre ainsi la porte à Haftar de se présenter aux présidentielles, conformément aux nouvelles lois du pays.

L’ANL est en opposition directe avec l’armée libyenne, qui est loyale au Gouvernement d’entente nationale (GEN) basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale. Après des années d’impasse, les hommes de Haftar ont lancé une attaque ouverte sur le siège du GEN, après l’échec des tentatives de réconciliation des deux parties.

Il faut noter que la candidature aux présidentielles du désormais ex-maréchal intervient après l’adoption d’une nouvelle loi controversée par le président de la Chambre des représentants, Aguila Saleh. Ce texte stipule que les commandants militaires en Libye sont autorisés à se présenter aux élections à condition qu’ils se retirent de leurs fonctions au moins trois mois avant la tenue du scrutin. Les militaires ont également droit à une indemnité de retour à leur poste s’ils ne sont pas élus. Plusieurs voix ont accusé Saleh d’avoir précipité la mise en place de cette législation afin de soutenir son allié Haftar dans sa candidature à la présidence. Peu après l’adoption de ladite loi, Saleh a également annoncé qu’il se retirait du Parlement pour se concentrer sur la campagne présidentielle.

Par ailleurs, des groupes internationaux, dont les Nations Unies, continuent de surveiller les prochaines élections en Libye. Cet événement constitue la première tentative depuis plusieurs années de réconcilier les différentes factions qui revendiquent actuellement le pouvoir légitime dans diverses parties du pays.

Tunisie : le président révoque le passeport de son prédécesseur

Le président tunisien Kais Saïed a décidé de retirer le passeport diplomatique de son prédécesseur, Moncef Marzouki. Il a déclaré que ce dernier «figure parmi les ennemis de la Tunisie et il n’est pas...

Algérie : un garde-frontière algérien tué près de la frontière marocaine

Ce jeudi 14 octobre, le ministère algérien de la Défense a annoncé que, lors d’une mission de reconnaissance, dans l’ouest de l’Algérie, une bombe artisanale a explosé au passage d’une patrouille de g...

Algérie-France : les tensions se poursuivent

La crise actuelle entre la France et l’Algérie a débuté après des propos tenus début octobre par le président Emmanuel Macron dans la presse française, accusant Alger de maintenir un système «politico...

Tunisie : un nouveau gouvernement a été nommé par le président

La télévision d’État tunisienne a diffusé ce lundi 11 octobre la cérémonie de prestation de serment du nouveau cabinet du pays dirigé par Najla Bouden, la toute première femme Première ministre de Tun...

France-Mali : la crise est-elle profonde ?

Comme avec l’Algérie, les tensions montent entre la France et le Mali. Cette escalade intervient en raison (aussi) des propos du président Emmanuel Macron à l’encontre de la junte militaire au pouvoir...

L’Algérie ferme son espace aérien aux avions militaires français

Selon l’état-major français, l’Algérie a fermé ce dimanche 3 octobre son espace aérien aux avions de l’armée française. Ces derniers utilisent cette route pour se rendre dans la région du Sahel, où la...