Aller au contenu principal

La France suspend ses opérations militaires conjointes avec les forces maliennes

Par Khansaa Bahra, Publié le 04/06/2021 à 10:56, mis à jour le 04/06/2021 à 16:29          Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Chars français quittant la ville de Gao (Mali) lors de l’opération Gustav, le 6 avril 2013 © AFP

Ce jeudi 3 juin, la France «a décidé de suspendre les opérations militaires conjointes avec les forces maliennes». Ceci intervient après le récent coup d’État du 24 mai. Selon le ministère des Armées, la force française Barkhane, forte de 5.100 militaires impliqués dans la lutte antiterroriste au Sahel, continuera d’opérer au Mali, mais pour l’heure en solo. Cette «décision sera réévaluée dans les prochains jours», ont précisé les autorités françaises.

Lire aussi : Mali : le nouveau "coup d’état" provoque de multiples condamnations

À travers cette décision, la France vise à faire pression sur la junte pour qu’elle rétablisse un gouvernement civil. Après le nouveau putsch militaire survenu à Bamako en mai, le deuxième en neuf mois, les diplomates internationaux étaient en action pour contrer ce qui s’apparente à un deuxième coup d’État en neuf mois au Mali. Ce coup de force, énième soubresaut de l’histoire contemporaine malienne, est un «coup d’État dans le coup d’État», a lancé le président français Emmanuel Macron. L’Union africaine (UA) a annoncé qu’elle suspend le Mali avec effet immédiat, et ce, après une suspension similaire annoncée le dimanche 30 mai par la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Lire aussi : Après la Cédéao, l’Union africaine suspend à son tour le Mali

Législatives en Algérie : le principal parti islamiste revendique la victoire

Ce dimanche 13 juin, moins de 24 heures après la fermeture des bureaux de vote, le Mouvement de la société pour la paix (MSP) a revendiqué la victoire des élections législatives anticipées en Algérie....

À quoi ressemble la guerre dans une société machiste ?

La guerre civile au Liberia, avec ses 250.000 morts de 1989 à 2003, est l’un des conflits les plus atroces du continent africain. Ce conflit a été marqué par des massacres perpétrés par des combattant...

Algérie : des arrestations avant le scrutin de samedi

L'opposant Karim Tabbou et les journalistes Ihsane El Kadi et Khalid Drareni, ont été interpelés, jeudi, par les services de sécurité algériens, ont annoncé plusieurs organisations de défense des droi...

Mali : la France amorce son désengagement

C'est une annonce qui était attendue : la France va se désengagement progressivement du Mali. Une annonce qui survient alors que le pays a connu un deuxième coup d'État en mois d'un an, qui a crispé l...

Burkina Faso : les terroristes multiplient les attaques meurtrières

Aux premières heures du samedi 5 juin, des terroristes ont tué au moins 160 civils, dont une vingta...

Augmentation de la violence au Nigeria, Twitter toujours suspendu

Jeudi dernier au Nigeria, au moins 88 villageois sont morts dans une attaque perpétrée par un groupe criminel lié à des terroristes. Ces attaques, dont certaines visent des écoliers, se multiplient da...