Aller au contenu principal

Mali : démission du président et du Premier ministre de transition

Par Khansaa Bahra, Publié le 26/05/2021 à 15:28, mis à jour le 26/05/2021 à 18:02          Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Le président de la transition malienne, Bah Ndaw (à droite), et le vice-président, Assimi Goïta (à gauche), lors de la cérémonie d'inauguration au CICB (Centre International de Conférences de Bamako) à Bamako, le 25 septembre 2020 © AP

Ce mercredi 26 mai, la junte malienne a annoncé la démission du président Bah Ndaw et celle de son Premier ministre Moctar Ouane, deux jours après leur arrestation lundi par les militaires. Selon Baba Cissé, un collaborateur et conseiller spécial du vice-président Assimi Goïta, Ndaw et Ouane «ont démissionné devant l’arbitre», la mission de médiation internationale actuellement au Mali. «Les négociations sont en cours pour leur libération et la formation d’un nouveau gouvernement», a-t-il ajouté. Cette information a été confirmée à l’AFP par un membre de la délégation internationale. Cette dernière s’est rendue mercredi matin au camp militaire de Kati, à une quinzaine de kilomètres de Bamako, pour rencontrer les deux dirigeants qui y sont retenus depuis leur arrestation.

Lire aussi : Mali : le président et le Premier ministre de transition arrêtés par l’armée

Notons que ce mardi 25 mai, dans ce qui s’apparente à un deuxième coup d’État en neuf mois au Mali, le colonel Goïta a indiqué avoir démis le président et son Premier ministre de leurs fonctions. Ces derniers ont été arrêtés et sont toujours retenus au camp militaire de Keïta. Assimi Goïta, jusqu’ici vice-président du pays, les a accusés d’avoir composé une nouvelle équipe gouvernementale sans le consulter. Ceci témoigne «d’une intention avérée de sabotage de la transition», a-t-il estimé.

Lire aussi : Mali : le nouveau "coup d’état" provoque de multiples condamnations

 

Tunisie : le PDG de la chaîne nationale démis de ses fonctions

Trois jours après avoir gelé les travaux du Parlement et limogé le chef du gouvernement Hichem Mechichi, le président tunisien Kaïs Saïed a exprimé son attachement aux libertés publiques. Lire au...

Tunisie : la démocratie menacée

Face à une situation politico-économique incertaine et à une crise sanitaire sans précédent, la Tun...

Côte d’Ivoire : retrouvailles de Gbagbo et Ouattara

Ce mardi 27 juillet à Abidjan, le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara a reçu son prédécesseur Laurent Gbagbo au palais présidentiel. Ce rendez-vous symbolique est censé incarner leur réconciliat...

Tunisie : le parti Ennahda appelle au dialogue

Dans un communiqué publié ce mardi 27 juillet, le parti tunisien Ennahda a réaffirmé qu’il considère les dernières décisions présidentielles de suspendre le Parlement et de limoger le Premier ministre...

Tunisie : le ras-le-bol du peuple et de son président

Le président Kais Saied a annoncé ce dimanche 25 juillet le limogeage du Premier ministre Hichem Mechichi. Il a déclaré qu’il assumerait l’autorité exécutive avec l’aide d’un nouveau Chef de gouvernem...

Espionnage économique où quand l’information devient stratégique

Pendant longtemps, l’espionnage économique concernait les industries de l’aéronautique et de la déf...