Aller au contenu principal

Tchad : Albert Pahimi Padacké nommé à la tête du gouvernement de transition

Par Khansaa Bahra, Publié le 27/04/2021 à 12:52, mis à jour le 27/04/2021 à 16:48          Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Le Premier ministre de transition tchadien Albert Pahimi Padacké à Ndjamena le 26 avril 2021 © AFP

Ce lundi 26 avril au Tchad, le Conseil militaire de transition (CMT) a nommé Albert Pahimi Padacke, à la tête du gouvernement de transition. Mahamat Idriss Déby, président de cet organe, a signé un décret officialisant la nomination du dernier Premier ministre de son père, l’ancien président Idriss Déby Itno, tué la semaine dernière lors d'un combat contre des rebelles. Le fils de l’ancien président défunt devrait également nommer les autres membres du gouvernement de transition.

Dernier Premier ministre d’Idriss Déby et candidat à la présidentielle face au défunt chef d’État, Albert Pahimi Padacké était arrivé en deuxième position lors de l’élection présidentielle du 11 avril. Il avait obtenu 10,32% de voix, loin derrière le défunt président, réélu dès le premier tour avec 79,32%. Dans un entretien accordé à l’AFP suite à sa nomination, Pahimi Padacké a plaidé pour une «union sacrée pour sauver la Nation», soulignant que «le défi (...) est celui de la paix». Notons que ceci intervient après que la junte a annoncé son refus d’entamer des négociations avec les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde (FACT) qui mènent depuis deux semaines une offensive contre le régime.

Lire aussi : Tchad : la junte refuse de négocier avec les rebelles

Par ailleurs, ce mardi, Félix Tshisekedi, le président congolais a appelé les autorités tchadiennes à «très vite revenir à l’ordre démocratique». «Nous soutenons évidemment la stabilité actuelle à condition qu’elle aille très vite vers la consolidation de la démocratie», a indiqué à Paris Tshisekedi, également président de l’Union africaine.

Législatives en Algérie : le principal parti islamiste revendique la victoire

Ce dimanche 13 juin, moins de 24 heures après la fermeture des bureaux de vote, le Mouvement de la société pour la paix (MSP) a revendiqué la victoire des élections législatives anticipées en Algérie....

À quoi ressemble la guerre dans une société machiste ?

La guerre civile au Liberia, avec ses 250.000 morts de 1989 à 2003, est l’un des conflits les plus atroces du continent africain. Ce conflit a été marqué par des massacres perpétrés par des combattant...

Algérie : des arrestations avant le scrutin de samedi

L'opposant Karim Tabbou et les journalistes Ihsane El Kadi et Khalid Drareni, ont été interpelés, jeudi, par les services de sécurité algériens, ont annoncé plusieurs organisations de défense des droi...

Mali : la France amorce son désengagement

C'est une annonce qui était attendue : la France va se désengagement progressivement du Mali. Une annonce qui survient alors que le pays a connu un deuxième coup d'État en mois d'un an, qui a crispé l...

Burkina Faso : les terroristes multiplient les attaques meurtrières

Aux premières heures du samedi 5 juin, des terroristes ont tué au moins 160 civils, dont une vingta...

Augmentation de la violence au Nigeria, Twitter toujours suspendu

Jeudi dernier au Nigeria, au moins 88 villageois sont morts dans une attaque perpétrée par un groupe criminel lié à des terroristes. Ces attaques, dont certaines visent des écoliers, se multiplient da...