Aller au contenu principal

Guinée : le président renversé par un coup d’État

Par Khansaa Bahra, Publié le 06/09/2021 à 11:04, mis à jour le 06/09/2021 à 17:57
         Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
À Conakry, les opposants au président Condé célèbrent son arrestation par les militaires, le 5 septembre 2021 © AFP

Ce dimanche 5 septembre, un groupe de soldats mutins des forces spéciales guinéennes a annoncé la dissolution de la Constitution et du gouvernement guinéen, indique France 24. Ainsi, les militaires ont pris le pouvoir dans ce pays où devait avoir lieu un match des Lions de l'Atlas. 

Lire aussi : Coup d’État en Guinée : l’équipe nationale évacuée de Conakry

Suite à ce coup de force militaire, le président Alpha Condé a été évincé. Il n’a fallu que quelques heures aux putschistes pour faire tomber l’homme qui régnait sur la Guinée depuis dix ans. Les militaires ont convoqué les ministres sortants et les présidents des institutions à une réunion, ce lundi à 11h (locales et GMT) au Palais du peuple, siège du Parlement. Tout refus de se présenter sera considéré comme une rébellion, ont-ils prévenu.

Le chef des putschistes en Guinée a promis ce lundi la mise en place d'un gouvernement d'union nationale chargé de conduire une période de transition politique et assuré qu'il n'y aurait pas de chasse aux sorcières contre l'ancien pouvoir.

Le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, chef des forces spéciales, est le nouvel homme fort du pays. Les putschistes ont annoncé l'instauration d'un couvre-feu dans tout le pays jusqu'à nouvel ordre ainsi que la fermeture des frontières. Les gouverneurs et préfets seront, quant à eux, remplacés par des militaires dans les régions. Il s'agit du quatrième coup d’État en Afrique de l’Ouest en un peu plus d’un an.

Cédéao : des sanctions individuelles contre les auteurs du putsch en Guinée

Ce jeudi 16 septembre, réunis à Accra, au Ghana, les membres de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) ont décidé de sanctionner les auteurs du coup d'État du putsch qui a...

Fathallah Sijilmassi nommé DG de la commission de l'UA

Le diplomate marocain Fathallah Sijilmassi a été nommé directeur général de la Commission africaine. C’est ce qu’a annoncé le site Elpah qui cite des sources internes à l’Union africaine. Au moment où...

Guinée : quelle transition après le coup d’État ?

Depuis qu’il a pris le pouvoir en Guinée, le colonel Mamady Doumbouya impose ses propres décisions et entame des négociations et des discussions à Conakry. Les partis politiques, les chefs religieux, ...

Terrorisme : les forces françaises éliminent de chef de Daech au Grand Sahara

Le président français Emmanuel Macron a déclaré dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 septembre que les forces militaires françaises ont tué l’extrémiste Adnan Abou Walid Al-Sahraoui, chef de Daech ...

Ce qu'il faut savoir sur les consultations pour former le gouvernement

Dans ce podcast, Medi1 évoque les premières consultations pour former le gouvernement marocain et les différents scénarios possibles. Dans la seconde partie du podcast, un tour d'horizon sur la situat...

Maroc-Rwanda : deux nouveaux accords sanitaires

C'est une première dans le cadre de la coopération maroco-rwandaise. Deux accords hospitaliers ont été signés mardi à Kigali entre le Centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Sina et deux centres ho...