La violence peut-elle être pensée comme un outil politique du féminisme ?

La violence peut-elle être un outil politique du féminisme ?

Quelle serait la définition d’une violence féministe ? Utilisée non pas pour asseoir un pouvoir, mais pour répondre à toutes les violences invisibles et quotidiennes exercées par les hommes ? Une sorte de vengeance, qui aurait plutôt la couleur d’une reprise de pouvoir ?  Cette question est loin d’être nouvelle, mais reste taboue dans les…