Aller au contenu principal

Des manifestations ont éclaté en Iran ces derniers jours après la décision brutale des autorités d’augmenter le prix du pétrole dans le cadre d’efforts visant à atténuer les répercussions des sanctions américaines qui paralysent l’économie du pays. Cette décision, annoncée le 15 novembre à minuit, a entraîné la mise en place d’un programme de rationnement et la réduction des subventions, faisant grimper les prix d’au moins 50 %. L'ONU et Amnesty International s'inquiètent de l'usage de la force employé pour contenir les manifestations.

Le président Hassan Rouhani a exclu mardi tout pourparler bilatéral avec les États-Unis et a menacé de réduire encore les engagements de l’Iran, conclu lors de l’accord nucléaire de 2015, dans les jours qui viennent.   Dans une allocution ...

Alors que les sanctions américaines imposées sur l’industrie pétrolière iranienne ont réduit les exportations de pétrole brut du membre de l’OPEP de plus de 80 %, les ventes de produits pétroliers de la République islamique restent fortes à près de 5...

Le secteur des affaires a enfin pu souffler ce weekend après que le président Donald Trump ait renoncé aux tarifs douaniers sur le marché mexicain.   Au moins pour l'instant.   Trump a déclaré q...

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Sanctions commerciales