Rwanda : réunion au sommet des dirigeants du Commonwealth

Temps de lecture : 3 minutes


Rwanda : réunion au sommet des dirigeants du Commonwealth

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Afrique , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Le prince Charles de Grande-Bretagne a prononcé ce vendredi 24 juin un discours au Rwanda devant les dirigeants du Commonwealth. Il a exprimé sa profonde tristesse à propos de l’esclavage et a reconnu que les racines de l’organisation remontent à une période douloureuse de l’histoire.

Le Commonwealth, un club de 54 pays issus de l’Empire britannique et se présente comme un réseau de partenaires égaux. Mais certains États membres ont demandé à ce que le passé colonial soit pris en compte.

«Je tiens à reconnaître que les racines de notre alliance plongent profondément dans la période la plus douloureuse de notre histoire», a reconnu le prince Charles, lors de la cérémonie d’ouverture de ce sommet de deux jours à Kigali.

«Je ne peux pas décrire la profondeur de ma douleur face à la souffrance de tant de personnes, alors que je continue à mieux comprendre l’impact durable de l’esclavage», a-t-il indiqué.

Notons que le Royaume-Uni et d’autres nations européennes ont réduit en esclavage plus de 10 millions d’Africains entre le 15e et le 19e siècle. Ils les ont transportés de l’autre côté de l’Atlantique pour qu’ils travaillent dans des plantations dans les Caraïbes et les Amériques. Beaucoup sont morts en chemin.

Aujourd’hui, les membres du Commonwealth comprennent des nations d’Afrique de l’Ouest comme le Nigeria et le Ghana, où les esclaves ont été capturés, et 12 nations des Caraïbes où ils ont passé le reste de leur vie. À ce jour, l’organisation anglophone n’a jamais abordé publiquement la question de l’héritage de l’esclavage. Certains ministres des Caraïbes ont cependant demandé à ce que ce sujet soit évoqué afin de dédommager les pays victimes.

Plusieurs délégués ont estimé que les propos du Prince Charles étaient une reconnaissance bienvenue des souffrances passées, mais ont ajouté que l’accent devait être mis sur l’avenir.

«L’esprit de son discours est que nous avons besoin les uns des autres et que notre force réside dans notre capacité à nous rassembler pour aller de l’avant et tirer les leçons de l’histoire sombre et douloureuse que les membres du Commonwealth ont endurée», a déclaré le diplomate gambien Muhammadou Kah.

De son côté, le président rwandais, Paul Kagame, dont le pays a rejoint le Commonwealth en 2009, a offert une perspective différente dans son propre discours d’ouverture. «Le fait de tenir cette réunion au Rwanda, un nouveau membre sans lien historique avec l’Empire britannique, souligne notre choix de continuer à repenser un nouveau Commonwealth dans un monde en mutation», a-t-il indiqué.

Par ailleurs, ce sommet examinera les demandes d’adhésion d’anciennes colonies françaises à cette alliance, à savoir le Togo et le Gabon. Ces requêtes marquent un désenchantement au sein de la sphère d’influence de la France en Afrique et de l’attrait croissant du club anglophone.

Ce conclave réunit 29 chefs d’État et de gouvernement. Les 25 autres États membres, dont l’Afrique du Sud, l’Inde, le Pakistan, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, ont, quant à eux, envoyé des délégations dirigées par des ministres ou des diplomates.


Recommandé pour vous

Kenya : le dépouillement de l’élection continue

Temps de lecture : 2 minutes

Au Kenya, les opérations de vérification et de comptage des votes se poursuivent dans un climat « d&rsquo…

Sierra Leone : retour au calme après les manifestations contre la vie chère

Temps de lecture : 2 minutes

Lors d’une manifestation contre la vie chère mercredi à Freetown, capitale de la Sierra Leone, deux membres des forces de sécurité ont ét…

Blinken au Rwanda : tensions au Congo et droits de l’Homme au menu

Temps de lecture : 2 minutes

Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, s’est rendu, mercredi 10 août à Kigali (Rwanda), pour la dernière étape de sa tournée africaine…

Tunisie : la justice suspend la révocation des juges décidée par Kaïs Saïed

Temps de lecture : 1 minute

Le tribunal tunisien a suspendu, ce mercredi, la révocation d’une cinquantaine de magistrats, décidée début juin par le président, Kaïs Saïed. U…

Mali-Russie : vers un renforcement des relations militaires

Temps de lecture : 2 minutes

Vladimir Poutine, président de la Russie, et le colonel Assimi Goïta, président de transition du Mali, se sont entretenus par téléphone ce merc…

Guinée Conakry : le gouvernement annonce la dissolution du FNDC

Temps de lecture : 2 minutes

Le gouvernement guinéen a annoncé, mardi 9 août, la dissolution du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), une coalition de p…

Les États-Unis « préoccupés » du soutien du Rwanda à une rébellion en RDC

Temps de lecture : 1 minute

Antony Blinken, secrétaire d’État américain, a déclaré, ce mardi, lors d’une conférence de presse à Kinshasa que les États-Unis sont « préoccupé…

Kenya : deux icônes de la politique se disputent la présidence 

Temps de lecture : 2 minutes

Plus de 22 millions d’électeurs kényans ont été appelés aux urnes, ce mardi 9 août, pour désigner le candidat qui succèdera à Uhuru Kenyatta, p…

Covid-19 : la pandémie a réduit l’espace budgétaire en Afrique (ONU)

Temps de lecture : 1 minute

L’Organisation des Nations unies (ONU) a indiqué, lundi 8 août, que la pandémie de la Covid-19 a réduit un «espace budgétaire déjà limité» dans …

Libye : ouverture du procès des terroristes impliqués dans la prise de Syrte en 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Les autorités libyennes avaient arrêté en 2016 320 personnes présumées affiliées à Daech. Parmi ces dernières, 56 se sont présentées devant le …

Somalie : des tirs près du palais présidentiel

Temps de lecture : 2 minutes

Alors que le Parlement somalien validait la composition du gouvernement, ce dimanche 7 août, des tirs ont frappé les environs du palais préside…

Sénégal : de graves inondations font 3 morts

Temps de lecture : 1 minute

La capitale du Sénégal a connu de graves inondations à la suite à de forte précipitation, qui ont atteint les 126 mm et qui ont fait trois décès…