Aller au contenu principal

Moins de 24 heures après la démission d'El Mostapha Ramid, ministre d’État en charge des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement et l'un des piliers du parti Justice et Développement (PJD), du gouvernement de Saad Dine El Otmani, c’est Idriss El Azami El Idrissi, le maire de Fès, qui a annoncé sa démission de la présidence du Conseil national du parti de la lampe. Ce dernier a expliqué que sa décision a été motivée par la crise politique que traverse le parti et qui, selon lui, ne peut plus durer.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Ramid