Aller au contenu principal

Les crises peuvent également être des périodes d’opportunités. Les acquéreurs de biens immobiliers pourraient bien en bénéficier. Outre les taux d’intérêt immobiliers, la crise pourrait pousser les promoteurs à accorder des ristournes importantes sur les prix. De plus, la baisse des droits d’enregistrement des biens immeubles construits et des terrains inférieurs à 2,5 millions de DH ainsi que l’exonération totale pour les logements sociaux, prévus dans le projet de loi de finance rectificative, devraient aider à la relance du secteur.

Après son adoption dans les deux Chambres du Parlement (Chambre des représentants et Chambre des conseillers), le Projet de loi de finances rectificative (PLFR) revient ce lundi pour une deuxième lecture à la Chambre des représentants avant son adopt...

Alors que le Comité de veille économique (CVE) avait annoncé en avril dernier la possibilité de mise en place d'un traitement dérogatoire de déductibilité des dons effectués au profit du Fonds de soutien à la pandémie du Covid-19, un amendement a été...

La Commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants a adopté dans la nuit du samedi à dimanche, la première partie du Projet de loi de finances rectificative. Ce dernier, qui a fait l’objet d’une série d’amendemen...

Examinée cette semaine au Parlement, la loi de finances rectificative est sous les feux des projecteurs. Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie et des Finances, démarre un long processus de deux semaines au Parlement pour présenter les grandes l...

Ce mardi 7 juillet, lors d’une réunion du Conseil de gouvernement, tenue sous la présidence de Saad Dine El Otmani, Chef de l’Exécuif, le Projet de loi de finances rectificative (PLFR) N° 35.20 a été adopté au titre de l’année 2020. Ceci intervient a...

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité projet de loi de finances rectificative