Aller au contenu principal

Cette semaine, l’agence Santé publique France a publié les résultats d’une étude qui a révélé que des « polluants du quotidien », des substances perturbantes du système endocrinien, telles que certains bisphénols et phtalates, ont été retrouvés chez 3 600 personnes testées.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité perturbateurs endocriniens