Aller au contenu principal

À l’instar des autres pays du monde islamique, le Maroc commémore Laylat Al-Qadr (la Nuit du Destin) dans des circonstances bien particulières à cause de la pandémie de la Covid-19. Pas de prières surérogatoires (Tarawih et Tahajjoud) dans les mosquées à cause du couvre-feu nocturne instauré pendant ce mois sacré. Néanmoins, les fidèles tiennent à veiller et à profiter des bienfaits de cette nuit hors du commun, celle où le Coran a été révélé.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Nuit du Destin