Aller au contenu principal

Coronavirus : une mobilisation exceptionnelle

Le seul match à gagner aujourd’hui est celui contre le coronavirus. Dans cette crise dont l’ampleur et la durée sont inconnues, la mobilisation de tout le monde est importante pour endiguer l’épidémie et rapidement entrevoir la reprise. Le secteur financier notamment est appelé à jouer un rôle important. Bank Al-Maghrib a baissé son taux directeur en espérant impacter les taux débiteurs. Avec le gouvernement et le GPBM, ils vont définir les modalités pour bénéficier des reports des échéances de crédit. D’autres actions seront certainement mises en œuvre dans les prochaines semaines.

Par J.R.Y, Publié le 18/03/2020 à 14:45, mis à jour le 18/03/2020 à 17:58
Teaser Media
Bank Al-Maghrib

Comme d’autres banques centrales avant elle, Bank Al-Maghrib a baissé son taux directeur dans le cadre des mesures de soutien à l’économie face au coronavirus. Elle l’a diminué de 0,25 point à 2%. Comme ailleurs, l’on attend de la banque centrale qu’elle aille plus loin dans son soutien. Elle n’a pas écarté la tenue de réunions exceptionnelles si besoin est. La Fed a abaissé à deux reprises ses principaux taux en dehors du calendrier normal.

 

L’importance de la mobilisation financière

Dans cette crise dont l’ampleur et la durée sont inconnues, le secteur financier va jouer un rôle important pour favoriser la reprise dans les meilleures conditions. Et cela se prépare maintenant. Il n’est pas étonnant que l’une des premières mesures adoptées soit le report des échéances de crédit des entreprises qui seront les plus affectées par la crise. Le gouvernement Bank Al-Maghrib et le GPBM vont définir les modalités pour bénéficier de cet accompagnement. L’impact de la crise est déjà bien visible dans plusieurs secteurs. Pour l’ensemble de l’année, Bank Al-Maghrib prévoit une croissance de 2,3% contre 3,8% précédemment. Et cette prévision peut évoluer en fonction de l’évolution de la situation. Cette révision à la baisse de la croissance intègre aussi une mauvaise campagne agricole. Selon les derniers chiffres, la production se limiterait à 40 millions de quintaux contre une moyenne annuelle de 75 millions de quintaux.

Le plan de lutte va nécessiter la mobilisation de ressources financières importantes. Le déficit budgétaire ressortirait à 4% du PIB après l’actualisation effectuée par Bank Al-Maghrib. L’élan de solidarité des entreprises et des marocains pour contribuer au fonds destiné à faire face aux dépenses sanitaires et à soutenir les secteurs sinistrés est à ce titre remarquable. Les dons afflux et l’on va largement dépasser les 10 milliards de DH prévus au départ. Tant mieux parce que la reprise se prépare aussi dès maintenant.

BAM : ce qu’il faut retenir du point de presse de Jouahri

Abdellatif Jouahri, wali de la banque centrale, a tenu ce mardi 22 juin 2021 une conférence de pres...

DEPF : la reprise se dessine

Au titre de ce mois de juin, la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, vient de publier sa de...

Kenzi Sidi Maarouf Hotel : réouverture du Rooftop et du SPA

Le Le groupe Kenzi a annoncé via un communiqué la réouverture du Rooftop de son hôtel de Sidi Maarouf. Doté d'une piscine à ciel ouvert surplombant la ville de Casablanca, loin du brouhaha de la m...

Kenzi Hotels : réduction pour les Marocains d'ici et d'ailleurs

Kenzi Hotels à travers l'ensemble de ses établissements au Maroc accueille à bras ouverts les Marocains du monde et les Marocains résidant dans le royaume. Présente dans six villes marocaines (Casabl...

IDE : le Maroc maintient son attractivité

Les flux des Investissements directs étrangers (IDE) vers le Maroc sont restés en 2020 quasiment inchangés à 1,8 milliard de dollars, selon le Rapport 2021 sur l'investissement dans le monde, élaboré ...

Industrie minière : l'ambitieux Plan Maroc Mines

Le Maroc veut révolutionner l'industrie minière avec un nouveau plan d'investissement de 1,7 milliard de dollars d'ici 2030. Le ministère de l'Énergie, des Mines et de l'Environnement ambitionne d'...