Aller au contenu principal

Malgré le dépôt des propositions d’amendements portant sur la modification du Code pénal, la majorité gouvernementale ne parvient toujours pas à se mettre d’accord sur la question relative à la lutte contre l’enrichissement illicite. Il y a quelques jours, Mustapha Ramid, ministre d’État chargé des droits de l’Homme, a affirmé être "pour" la criminalisation de l’enrichissement illégal. Il estime que cet acte permettra à l’État marocain de mettre un cadre juridique efficace dans sa lutte contre la corruption.

Le Parlement a été lundi le théâtre d’une querelle entre le ministre d’État chargé des Droits de l’homme et des Relations avec le Parlement, Mustapha Ramid, et quelques députés parlementaires. L’absentéisme des ministres, lors de la séance des questi...

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Mustafa Ramid