Aller au contenu principal

La récente décision d’interdiction de sortie du territoire marocain prise à l’encontre de Mustapha Bakkoury, nous renvoie vers les sanctions que peuvent encourir les gestionnaires de la chose publique. Le Chef de l’État a plusieurs fois rappelé le principe de corrélation entre responsabilité et reddition des comptes. On ne connaît pas encore -du moins officiellement- les défaillances reprochées à Bakkoury, président directeur général de l’Agence marocaine pour l’énergie durable (Masen) et président de la région Casablanca-Settat. Mais sa disgrâce nous rappelle celle de dix ministres et hauts responsables de l’État, limogés ou blacklistés le 24 octobre 2017, à cause de dysfonctionnements et de manquements dans l’exercice de leurs responsabilités. Un événement qualifié par la presse de véritable séisme politique. Trois ans après les sanctions royales, les désavoués ont pris divers chemins, loin des responsabilités publiques.

Le Parlement marocain a reçu près de 18 propositions législatives ces dernières semaines portant principalement sur l’amélioration du secteur de la santé. Afin de hiérarchiser et de filtrer ces suggestions, il a été décidé de créer un comité spécial ...

Le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a été une nouvelle fois interpellé par des députés au parlement. Dans son allocution, Hicham Assabri a mis l’accent sur le sujet des retraites et primes des ministres. Ce dernier estime que les ministres so...

Le nombre de porte-feuilles ministériels passera de 40 à 25, 11 postes de secrétaires d’État et 4 postes de ministres délégués seront supprimés, rapporte le quotidien Assabah dans son édition du 30 septembre 2019. Cependant, aucun parti ne devrait qu...

L’heure de la vérité a sonné. 11 ministres sont convoqués devant la chambre des représentants au parlement pour s’expliquer sur les dysfonctionnements liés au récent rapport annuel de la Cour des comptes.   Dans son édition du 25 septembre...

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz sera confronté lundi à un vote de défiance de la part des députés à la suite d'un scandale qui a mis fin à sa coalition avec le parti d'extrême droite, a déclaré ce mardi le porte-parole de la chambre basse du ...

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité ministres