Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Politique / Maroc-France : renforcement de la coopération judiciaire et technique

Maroc-France : renforcement de la coopération judiciaire et technique

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Un plan d’action de coopération technique entre le Maroc et la France a été signé vendredi à Rabat, marquant une étape importante dans le renforcement des relations entre les deux pays dans les domaines judiciaire et technique. Ce plan vise à promouvoir l’échange des expertises et des bonnes pratiques en matière de réforme législative et juridique, et à moderniser et numériser l’administration judiciaire tout en améliorant sa gouvernance et le développement des capacités des ressources humaines.

Signé par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son homologue français, Eric Dupond Moretti, ce plan d’action couvre plusieurs axes, notamment l’échange d’informations sur les évolutions législatives liées au secteur de la justice et l’appui technique aux projets de réforme de la justice. Ouahbi et Dupond Moretti ont également examiné les résultats de la coopération administrative et technique entre les deux ministères, soulignant l’importance de cette collaboration pour refléter les bonnes relations historiques et stratégiques entre le Maroc et la France.

Modernisation du secteur

Ouahbi a insisté sur le rôle crucial de ce partenariat dans le développement du système judiciaire des deux pays. De son côté, Moretti a réaffirmé la volonté de la France de coopérer avec le Maroc pour atteindre des objectifs communs, notamment dans les domaines de la modernisation, de la numérisation et du développement des capacités des ressources humaines. La signature de ce plan d’action démontre la volonté des deux pays de renforcer leur coopération dans les domaines d’intérêt commun.

Le domaine judiciaire et juridique constitue, selon les termes de Moretti, une illustration parfaite de la communauté de destin unique entre la France et le Maroc. Les deux pays partagent une solidarité active et réciproque, avec des systèmes juridiques et judiciaires proches. Le ministre français a indiqué que les deux pays s’engagent dans un processus de transformation numérique visant à rendre la justice plus accessible, rapide, protectrice et efficace.

Lire aussi : Maroc-Koweït : vers un partenariat judiciaire renforcé

Le plan d’action de coopération technique aspire à moderniser la justice, à renforcer son efficacité, et à numériser les procédures et la structuration administrative des juridictions. Des échanges sont prévus pour partager les expertises sur des sujets concrets tels que la dématérialisation des procédures civiles et pénales, les outils pour les magistrats et personnels de justice, et les possibilités offertes aux justiciables de suivre leurs affaires en ligne. Ces échanges incluront également la formation des personnels des Greffes et la lutte contre les violences faites aux femmes et intrafamiliales.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

judiiaire

Talbi Alami s’entretient avec son homologue bolivienne

Le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, s’est entretenu avec la présidente de la Commission des relations économiq…
judiiaire

Parlement : adoption à la majorité du projet de loi sur l’AMO de base

La Chambre des représentants a adopté à la majorité, lors d'une séance législative tenue lundi, le projet de loi n°21.24 fixant des disposit…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire