Aller au contenu principal

Comme redoutées, les premières estimations sur la croissance au premier trimestre sont mauvaises puisque le PIB a baissé de 1,8% selon le HCP. Deux semaines de confinement auront suffi pour réduire significativement la consommation des ménages, un des moteurs de la croissance. Celle-ci n’a augmenté que de 1,2%. La demande extérieure a, elle, reculé de 3,5% alors que le commerce mondial est en panne et que les pays partenaires souffrent de la crise sanitaire. Pour le deuxième trimestre, le HCP prévoit encore une baisse de 1,8% du PIB.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Maroc