Aller au contenu principal

L’idée d’une suspension de certaines dépenses publiques a semé la panique dans le milieu des affaires ce week-end, au point de pousser le ministre des Finances à se rétracter. La commande publique représente 25% du PIB et en surseoir une partie aurait accentué l’effet de la crise. En revanche, le déplafonnement des emprunts extérieurs sera acté lors du conseil de gouvernement de ce lundi pour plus de marge de manœuvre dans la mobilisation de ressources pour faire face aux dépenses exceptionnelles liées à la crise.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Maroc