Aller au contenu principal

Depuis vendredi dernier, et tout au long de ce week-end, les autorités espagnoles ont entamé l'expulsion des migrants mineurs marocains non accompagnés (MNA). Jusqu’à présent, ils ont été 45 enfants de moins de 18 ans à avoir été reconduits vers un centre d’accueil à Martil. Cette décision a pris de courts plusieurs politiques espagnols, dont José Luis Martinez-Almeida, maire de Madrid et porte-parole du Parti populaire (PP) espagnol. Elle a aussi été dénoncée par de nombreuses ONG ainsi que par les Nations Unies. L’ordre de rapatriement des MNA aurait fait suite à un accord entre l’Espagne et le Maroc et concernerait, selon la presse ibérique, quelque 700 à 800 mineurs.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Maroc