Aller au contenu principal

Les tensions entre le Maroc et l’Algérie se sont intensifiées depuis fin 2020, notamment après la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara. Le Royaume a utilisé sa diplomatie pour appeler le pays voisin à s’impliquer davantage dans la résolution de ce conflit de longue date et à assumer sa part de responsabilité dans le blocage du processus politique mené dans ce sens par les Nations Unies (ONU). Ainsi, Rabat a exhorté à maintes reprises et au plus haut niveau Alger et le président algérien Abdelmajid Tebboune à relancer le dialogue pour mettre fin aux différends qui les opposent. Toutefois, le gouvernement algérien opte pour la politique de la sourde oreille.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Maroc