Aller au contenu principal

Selon la presse et quelques politiques espagnols, Arancha Gonzalez Laya, ministre des Affaires étrangères, serait l’architecte de l’infiltration de Brahim Ghali, chef du front Polisario, en Espagne. Un haut responsable de l’armée de l’air a pointé du doigt le département des Affaires étrangères, l’accusant d’avoir donné l’ordre de ne pas contrôler les passagers de l’avion algérien qui transportait Ghali. Après ces révélations, la ministre, dont les décisions ont brisé la confiance entre le Rabat et Madrid, risque de perdre son poste lors de l’imminent remaniement ministériel du gouvernement Sanchez. Le ministre de l’Agriculture, Luis Planas, et l’ambassadeur d’Espagne en France, José Manuel Albares, sont les favoris pour la remplacer.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Maroc