Aller au contenu principal

Alors que la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne se poursuit, le Parti de l’Istiqlal a déclaré qu’il est temps de relancer le débat sur les revendications historiques du Royaume sur les présides occupés de Sebta et Melilia. De son côté, Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, a dénoncé l’inscription d’un projet de résolution au Parlement européen sur «l’utilisation des mineurs par les autorités marocaines dans la crise migratoire de Sebta». Un projet qu’il a qualifié de manœuvre visant à «européaniser» la crise entre Rabat et Madrid. Malgré ces tensions croissantes, le gouvernement ibérique tente de se réengager auprès du Maroc pour lutter contre le terrorisme.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Maroc