Aller au contenu principal

Le Groupe d’action financière (Financial Action Task Force) a annoncé ce jeudi 25 février sa décision d’ajouter quatre pays, dont le Maroc, à sa liste grise afin de mieux les surveiller. Ladite liste inclut les pays qui ont manqué à leurs engagements en termes de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Outre le Royaume, le Sénégal, le Burkina Faso et les Îles Caïmans se sont engagés à mettre en œuvre des plans d’action dans des délais impartis pour améliorer leur situation.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Maroc