Aller au contenu principal

Fortement impactés par la pandémie du nouveau coronavirus, les consommateurs marocains doivent désormais faire également face à la hausse de prix des volailles, dont le tarif varie entre 17 à 20 dirhams le kilogramme. En colère, plusieurs citoyens ont même appelé au boycott des viandes blanches. Les professionnels attribuent quant à eux cette augmentation tarifaire conséquente au déséquilibre de la balance offre-demande, engendré par cette conjoncture exceptionnelle, ainsi qu’à la faillite de plusieurs petits et moyens éleveurs.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Maroc