Aller au contenu principal

L’opérationnalisation de la préférence des produits marocains dans la commande publique et les achats des communes figurait parmi les mesures phares défendues par le patronat pour la relance de l’économie. Dans une circulaire, le Chef du gouvernement appelle à prioriser les entreprises nationales, coopératives, union des coopératives et autoentrepreneurs dans le cadre des appels d’offres de l’administration, des collectivités territoriales ainsi que des entreprises publiques. La commande publique représente un gisement d’opportunités pour des milliers d’entreprises. Certaines ne vivent que de cela, d’où le tollé soulevé par la tentative du gouvernement de réduire les investissements pour faire face aux dépenses exceptionnelles liées à la crise sanitaire au début de la pandémie.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Maroc