Aller au contenu principal

La situation des finances publiques à fin août fait ressortir un déficit budgétaire de 46,5 milliards de DH contre 30,7 milliards de DH à la même période en 2019. Si les dépenses sont orientées à la hausse pour soutenir l’économie, les recettes suivent une autre direction sous l’effet de la baisse du PIB et des conséquences de la crise sur l’emploi. En août, le ministère des Finances relève un fléchissement de la reprise des recettes fiscales entamée depuis le mois de juin.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Maroc