Aller au contenu principal

Les décisions du ministère de l’Éducation quant à la reprise scolaire ne cessent de diviser. Les propositions avancées par la tutelle, un enseignement exclusivement à distance, en présentiel ou une alternance entre les deux, dépendamment de l’évolution de la situation épidémiologique, ne font pas l’unanimité. Alors que pour les parents d’élèves, l’idéal serait de reporter la rentrée scolaire, le PAM, lui, accuse la tutelle de se dérober de ses responsabilités en impliquant les tuteurs dans le choix de la méthode à adopter. De son côté, Saïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, insiste sur la reprise des cours en septembre, arguant que le report aura «des effets plus négatifs sur les élèves».

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Maroc