Aller au contenu principal

Au Mali, un coup d’État, mené le mardi 18 août par des militaires, a forcé Ibrahim Boubacar Keita, président du pays, a annoncé sa démission ainsi que la dissolution de son gouvernement et du Parlement. Le Maroc, qui suit de très près l’évolution de la situation malienne, se dit très préoccupé par ces événements, qui risquent d’exacerber les tensions dans le Sahel.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Maroc