Aller au contenu principal

Les décisions du ministère de l’Éducation quant au sort des élèves et des étudiants marocains continuent de faire polémique. Pour les représentants des écoles privées, les démarches de la tutelle sont non seulement inadmissibles, mais menacent aussi l’avenir de leurs établissements. Concernant les élèves des missions françaises, ces derniers ne reviendront sur les bancs scolaires qu’en septembre 2020. De plus Saïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, a annoncé mercredi que la 3e tranche des bourses universitaires sera versée le lundi 18 mai.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Maroc