Aller au contenu principal

Faisant l’objet d’une enquête d’une Commission parlementaire, la Direction du médicament et de la pharmacie (DMP), relevant du ministère de la Santé, a été pointée du doigt pour de multiples déséquilibres et dysfonctionnements. Il s’agit notamment de fraude, de corruption et de passation illégale de marchés, entre autres. Les défaillances de la DMP sont revenues sur la scène médiatique suite au licenciement "non justifié" du chef de la division de la pharmacie, Mohamed Wadie Zerhouni, et de la cheffe du service des visas, de l’homologation et des autorisations, Meryem Baghdadi, par le ministre de la Santé. Une démarche qui a provoqué l'ire des syndicats de la Santé.

La crise a laissé des traces profondes dans les finances des entreprises. Si les banques sont à leur chevet en les accompagnant pour traverser cette conjoncture, elles ne pourront pas répondre à toutes les sollicitations. Beaucoup de Très petites et ...

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité marché