Aller au contenu principal

Dans son édition du 19 septembre 2019, le quotidien Al-Sabah aborde le sujet très controversé des demandes d’asile « sexuel » de certaines femmes marocaines. La peine au Maroc pour les relations intimes avec une personne du même sexe peut aller jusqu’à trois ans de prison et pousse ainsi beaucoup de personne à fuir à l’étranger.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Lesbiennes