Temps de lecture : 4 minutes


Les orientations du NMD au cœur de la Stratégie nationale de développement durable

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

La Stratégie nationale de développement durable (SNDD) au Maroc est sous les projecteurs. En septembre prochain, la SNDD (2017-2030) fera l’objet d’une étude afin d’aligner sa feuille de route sur les recommandations du Nouveau modèle de développement, le programme gouvernemental et l’Agenda 2030.

Temps de lecture : 4 minutes

Le développement durable est devenu un réel projet de société au Maroc. Le Royaume s’est engagé à mettre en place divers chantiers liés à ce domaine à travers l’élaboration et l’introduction d’une série de réformes. Ces mesures visent à améliorer les conditions sociales, à accélérer les réalisations environnementales et à bâtir des bases solides pour le développement économique national.

D’abord, la Stratégie nationale de développement durable (SNDD) doit répondre à un certain nombre de principes directeurs. Ces derniers sont fixés par le gouvernement afin d’assurer une cohérence dans sa conception.

Le premier principe concerne la conformité internationale en s’engageant à promouvoir le développement durable et l’environnement. Le deuxième repose sur la conformité des clauses de la Loi-Cadre 99-12 qui porte sur la Charte nationale de l’environnement et du développement durable, notamment l’intégration, la territorialité, la solidarité, la prévention, la précaution, la participation et la responsabilité.

Le troisième principe porte quant à lui sur l’engagement des parties prenantes et des différents acteurs à modifier leurs comportements par rapport au développement classique. Et le dernier principe souligne l’opérationnalisation de la stratégie en s’appuyant sur les plans, les programmes et les stratégies en cours de mises en œuvre.

Lire aussi : Forbes : le Maroc, un modèle de transition énergétique

 

La nouvelle SNDD

La future SNDD vise à assurer la réussite de la transformation de l’économie nationale en une économie verte, réduisant les inégalités et renforçant l’État social. Le Maroc a relevé certaines entraves structurelles au contexte d’élaboration de cette stratégie. Ce sont ces défaillances qui ont motivé la révision de cette stratégie, prévue en septembre prochain. L’objectif est de mener une refonte ciblée, tout en prenant en comptes les récents changements nationaux et internationaux.

Sur le plan national, cette réforme concernera la mise en place du Nouveau modèle de développement (NMD) et la réalisation des mesures prévues par le gouvernement de Aziz Akhannouch.

«Sur le plan international, la refonte de la SNDD serait l’occasion d’intégrer de nouvelles donnes qui consacrent la nécessité d’une approche systémique (objectifs transverses de neutralité carbone, d’intégration de solutions fondées sur la nature, de développement de la finance verte et durable, de décarbonatation, etc.) et de concrétiser les engagements du Maroc en matière de développement durable», explique le département du Développement durable.

La Commission nationale du développement durable avait déjà actualisé et validé, le 14 avril 2022, la feuille de route de ce projet de refonte. Les phases qui structurent cette démarche consistent à définir la vision stratégique et les enjeux nationaux de développement durable sur la base des Objectifs de développement durable (ODD), ainsi que d’organiser des réunions de cadrage et de travail avec le comité de suivi de l’étude de réforme.

Lire aussi : Feux de forêts : une calamité nationale

 

Les recommandations du NMD

La Commission chargée du NMD précise dans son rapport que l’environnement, les ressources naturelles et la biodiversité subissent de fortes pressions, sous l’effet du changement climatique. Elle souligne également les conséquences des politiques publiques et des stratégies sectorielles qui ne prennent pas en considération la durabilité des ressources et des équilibres environnementaux.

Par ailleurs, elle explique que le rythme actuel de mise en œuvre des ODD rend certains objectifs difficiles à atteindre. Il s’agit, particulièrement, de la réduction des inégalités territoriales, sociales et de genre, la promotion de la croissance économique et de l’emploi décent et la préservation de la biodiversité et la lutte contre les effets du changement climatique.

Enfin, la Commission juge nécessaire de consolider la gouvernance des ressources naturelles, en veillant à la cohérence des interventions des acteurs dans le déploiement opérationnel de la SNDD. Aussi, elle exhorte à rendre effectif, et dans les plus brefs délais, les mécanismes d’évaluation des impacts environnementaux des programmes d’investissement.

 


Recommandé pour vous

Choc inflationniste : les principales recommandations du CESE

Temps de lecture : 5 minutes À l’instar de tous les pays, le Maroc subit, depuis 2021 à ce jour, les répercussions d’une montée inflationniste incessante qui a occasionné des perte…

Elec expo discute la mobilité électrique

Temps de lecture : 5 minutes Azemmour abrite jusqu’au 5 novembre prochain l’événement qui réunit chaque année trois salons, «Elec expo», «Ener Event» et «Tronica expo». Portée par …

Carburants : hausse des prix, état du stock… le point sur la situation

Temps de lecture : 4 minutes Il semblerait que la situation n’est pas encore prête à s’améliorer de sitôt. Depuis le début de la guerre en Ukraine, en février dernier, les prix des…

Généralisation du RSU : quel impact ?

Temps de lecture : 5 minutes Cette semaine, le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des finances, chargé du Budget, Fouzi Lekjaâ, a indiqué que le gouvernement p…

Retard des pluies : entre espoir et inquiétude

Temps de lecture : 5 minutes À peine démarrée, la campagne agricole inquiète déjà. Les agriculteurs et les citoyens espèrent que la pluie sera au rendez-vous cette saison, afin de …

Le Fonds Mohammed VI pour l’investissement bientôt opérationnel

Temps de lecture : 4 minutes Une semaine après la nomination, par le Roi Mohammed VI, de Mohamed Benchaâboun à la tête du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, la ministre de l’…

Grand oral d’Akhannouch : ce qu’il faut retenir

Temps de lecture : 5 minutes La première année législative du gouvernement actuel s’est achevée il y a quelques jours. Aziz Akhannouch, chef du gouvernement, a ainsi présenté, lors…

Inflation et salaires : le citoyen en difficulté

Temps de lecture : 5 minutes Avec en toile de fond une crise économique mondiale, engendrée par le conflit russo-ukrainien et le réchauffement climatique, les prix des produits de …

PLF 2023 : TVA, TIC, budgets… voici ce qu’il faut retenir

Temps de lecture : 4 minutes Avec en toile de fond la crise économique mondiale, engendrée par la guerre en Ukraine et le changement climatique, le gouvernement a dévoilé le projet…

Choiseul Africa Business Forum : le monde des affaires africain se réunit à Casablanca

Temps de lecture : 7 minutes C’est la troisième édition du Choiseul Africa Business Forum. Après deux ans à Nice, cet événement panafricain se tient pour la première fois sur le co…

Crise économique : le moral des ménages est au plus bas

Temps de lecture : 4 minutes La crise économique se fait de plus en plus sentir sur le pouvoir d’achat des ménages. Ce dernier continue sa tendance baissière depuis le début de la …

Campagne agricole 2022-2023 : quel dispositif mis en place ?

Temps de lecture : 5 minutes Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Mohammed Sadiki, a présidé, mercredi 19 octobre, à la…