Aller au contenu principal

Pècheresses, hors-la-loi. Ainsi sont qualifiées les femmes qui ont un enfant hors mariage au Maroc. Les discriminations subies par ces Marocaines et leurs enfants demeurent inébranlables. Stigmatisée non seulement socialement, mais juridiquement également, cette catégorie sociale est complètement marginalisée. Dans un livre portant un message audacieux, l’auteure Nadia Chraïbi plonge dans le monde de la maternité célibataire dans le Royaume en racontant une histoire vraie liée à ce sujet.

Khalid Hamza, cadre retraité du ministère de la Justice analyse à travers cette tribune, les problèmes auxquels sont confrontés les membres de la diaspora marocaine en France à cause des travers liés à la procédure de la kafala en plus des problèmes liés à l’absence d’harmonisation de certaines lois ainsi que la défaillance de l’action sociale des consulats marocains. 

Le 16 décembre dernier, un membre de la famille royale a pris position en faveur d’une simplification des procédures de la kafala. Promulguée il y a presque 20 ans, la loi sur la kafala s’avère aujourd’hui dépassée et nécessite une profonde révision....

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité kafala