Aller au contenu principal

Après avoir cédé son fauteuil à son successeur à la tête du ministère espagnol des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya a déclaré qu’elle regrette que son départ intervienne avant le rétablissement des relations entre Rabat et Madrid. Elle a reconnu que la maladresse de ses décisions durant le récent incident diplomatique a aggravé la situation et brisé la confiance liant les deux pays. Isabel Rodriguez, nouvelle porte-parole du gouvernement ibérique, et José Manuel Albares, nouveau chef de la diplomatie, ont de leur côté souligné l’importance de la reprise de relations diplomatiques stables avec le Maroc.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité José Manuel Albares