Aller au contenu principal

Les investissements directs marocains en Afrique concentrent la moitié du flux total tandis que les échanges commerciaux avec les pays africains ont été multipliés par 3,7 au cours des vingt dernières années. Cependant, ils pèsent peu dans le commerce extérieur marocain. En dehors des initiatives bilatérales pour renforcer les échanges, l’entrée en vigueur de la Zlecaf devrait sérieusement leur donner un coup de boost. Selon le degré de libéralisation, le gain pour le Maroc se situerait entre 1,7% et 8,1% contre 0,22% à 2,4% en moyenne pour l’ensemble du continent.

Les tensions géopolitiques et commerciales et la montée du protectionnisme auront encore pesé sur l’investissement international. En 2019, et pour la quatrième année consécutive, les investissements directs étrangers (IDE) ont reculé pour atteindre 1...

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Investissements directs étrangers