Aller au contenu principal

La haine des riches contre le mépris des pauvres. La société marocaine vit sous l’impulsion de dangereux clivages qui ont toujours existé. Si l’ostentation est à dénoncer, le fait qu’une personne soit aisée ne doit pas être considéré comme un crime. Ces derniers temps, un certain mal-être s’est installé, poussant des personnes nanties à tenter de cacher leur fortune.

Ce lundi 25 janvier, Oxfam, une confédération de 20 organisations caritatives indépendantes à travers le monde, a publié son rapport annuel sur les inégalités, à l'occasion de l’ouverture du Forum économique mondial (WEF), qui se tient en ligne (et n...

Comme chaque année, le rapport axé sur les résultats tenant compte de l'aspect genre est joint aux documents de présentation du Projet de loi de finances. Une partie de ce document traite de la femme et de sa présence timide dans plusieurs postes d’e...

La croissance économique de l’Afrique a enregistré en 2019 l’un de ses plus mauvais scores avec 3,4 %, selon la Banque africaine de développement. Elle devrait accélérer pour atteindre 3,9 % cette année, puis 4,1 % en 2021. Même lorsqu’elle est forte...

Le projet de loi de finances essuie une violente critique de l’ONG Oxfam. Elle y déplore l’absence d’équité et de changement de stratégie économique qui a déjà conduit à produire plus d’inégalités dans le royaume. Le Maroc a encore beaucoup de progrè...

Le monde est miné par les inégalités. Marx a été en avance sur son temps : "le monde se diviserait en classes sociales aux intérêts irréconciliables et sur le point d’en découdre".   Le Maroc est jugé être le pays d’Afrique du Nord où les ...

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité inégalités