Aller au contenu principal

À coup de milliards, les gouvernements ont déployé des mesures inédites pour limiter les conséquences d’une crise que personne n’a vu venir, même dans les scénarios extrêmes. Les séquelles mettront plusieurs années à disparaître. Au Maroc, l’activité a aussi été plombée par une deuxième année de sécheresse. Tous les indicateurs macroéconomiques se sont significativement détériorés. Alors que 2020 s’est refermée, 2021 restera une épreuve pour l’économie, le vaccin ne levant pas toutes les incertitudes. La capacité à maîtriser rapidement l’épidémie et restaurer la confiance des entreprises et des ménages détermineront le rythme du rebond.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité fond d'investissement stratégique