Temps de lecture : 2 minutes


États-Unis : Puneet Talwar prête serment avant de rejoindre son poste au Maroc

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Politique , En Bref

Temps de lecture : 2 minutes

Nommé en septembre dernier, le nouvel ambassadeur des États-Unis au Maroc, Puneet Talwar, a prêté serment à Washington, avant de rejoindre son poste au Royaume.

Dans un message publié sur le compte Twitter de l’Ambassade des États-Unis au Maroc, le département d’État américain lui a souhaité «plein succès, ainsi que son équipe, pour consolider et renforcer le partenariat entre les deux pays».

Talwar occupait des postes de haut niveau, notamment dans la sécurité nationale et la politique étrangère au département d’État, à la Maison-Blanche et au Sénat américain.

Dans une vidéo publiée samedi, le diplomate a affirmé vouloir approfondir les liens historiques qui unissent les peuples des deux pays.

«Le Maroc est un leader régional. J’ai hâte d’approfondir nos liens et notre partenariat dans toutes les dimensions, de travailler ensemble pour faire avancer la paix, la prospérité et la sécurité, d’unifier nos efforts pour affronter les principaux défis du monde d’aujourd’hui, comme le changement climatique», a-t-il insisté.

Notons que l’ambassade américaine au Maroc est actuellement dirigée par le chargé d’affaires, David Greene, et ce, depuis le départ de l’ex-ambassadeur David T. Fischer en 2021.

Chantage au Roi Mohammed VI : le sort d'Eric Laurent et Catherine Graciet connu le 14 mars

Chantage au roi Mohammed VI : le sort d’Éric Laurent et Catherine Graciet connu le 14 mars

Le procès d'Éric Laurent et Catherine Graciet, les deux journalistes français poursuivis pour chantage à l'égard du roi Mohammed VI, s’est ouvert lundi devant le tribunal de Paris.…
Maroc-Russie : entretiens sur le renforcement des relations bilatérales

Maroc-Russie : entretiens sur le renforcement des relations bilatérales

Le représentant spécial du président de la Fédération de Russie pour le Moyen-Orient et l'Afrique, vice-ministre des Affaires étrangères de Russie, Mikhaïl Bogdanov, s’est entreten…
Bourita s’entretient avec le président de la Chambre des représentants du Yémen

Bourita s’entretient avec le président de la Chambre des représentants du Yémen

Le président de la Chambre des représentants de la République du Yémen, Sultan Said Al-Barkani, effectue actuellement une visite au Maroc à la tête d'une importante délégation. Il …
Le chef du gouvernement reçoit une délégation du Congrès américain

Le chef du gouvernement reçoit une délégation du Congrès américain

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a eu, ce vendredi 13 janvier à Rabat, des entretiens avec une délégation du Congrès américain. Elle est composée de sept membres représent…
Bourita reçoit son homologue togolais

Bourita reçoit son homologue togolais

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a reçu, jeudi 12 janvier à Rabat, le ministre togolais des …
La princesse Lalla Meryem préside les Conseils d'administration des œuvres sociales des FAR

La princesse Lalla Meryem préside les Conseils d’administration des œuvres sociales des FAR

La princesse Lalla Meryem a présidé, le 12 janvier à l’État-Major général des Forces armées royales (FAR), les conseils d’administration des œuvres sociales des FAR et de la Fondat…
Le Conseil de gouvernement a approuvé le projet de loi lié aux experts judiciaires. Réuni ce jeudi sous la présidence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, le conseil a validé ledit texte n° 44.22 modifiant et complétant la loi n° 45.00. Selon le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, ce projet vise à accompagner le développement technologique, scientifique et numérique qu’a connu le pays ces dernières années. Il cherche de même à gérer nouveaux conflits et enjeux concernant à des domaines encore inconnus. Le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, a expliqué qu'«il s’agit de défis liés aux énergies renouvelables, à la protection des radiations nucléaires, l’immatriculation des véhicules, l’armement, l’analyse linguistique, l’analyse d’images et de vidéos, l’identification d’empreintes digitales, l’analyse de preuves numériques, les armes, les munitions, les explosifs, etc, et ce en l’absence d’experts spécialisés dans ces domaines». Mustapha Baïtas a indiqué que l’objectif de ce nouveau projet est d’introduire une modification partielle à la loi n° 45.00. Elle permet à des institutions et structures administratives de s’inscrire aux listes d’experts judiciaires. Ainsi, ils peuvent conférer un caractère juridique à leurs expertises respectives. Le porte-parole du gouvernement précise que ces entités relèvent des administrations de l’État. Ces dernières ont chacune fait preuve de crédibilité, de professionnalisme et de disponibilité dans leurs domaines de spécialisation. Et d’ajouter que c’est pour cette raison que le conseil a approuvé cette loi pour leur fournir des experts judiciaires spécialisés dans leurs secteurs respectifs.

Conseil de gouvernement : approbation d’un projet de loi lié aux experts judiciaires

Le Conseil de gouvernement a approuvé le projet de loi lié aux experts judiciaires. Réuni ce jeudi sous la présidence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, le conseil a validé …

Erfoud abritera la 37e journée nationale de l’Architecte

Le Conseil National de l’Ordre des Architectes (CNOA) organise le 13 janvier à Erfoud, dans la province d’Errachidia , en partenariat avec le Ministère de l'Aménagement du Territoi…