Aller au contenu principal

Outre l’impact de la crise économique sur le commerce extérieur, le gouvernement redoutait aussi un assèchement des autres sources de rentrée de devises : recettes voyages, transfert MRE et investissements directs étrangers... Après sept mois, les recettes voyages et les IDE affichent des baisses respectives de 44% et 22%. En revanche, les transferts des MRE, même s’ils sont en repli, se comportent mieux avec une baisse contenue à 3,2%. Le gouvernement semble avoir écarté tout risque sur les réserves de change en activant la LPL (ligne de précaution et de liquidité) de 3 milliards de dollars. Actuellement, elles s’élèvent à 294 milliards de DH. À fin juin, elles couvraient 6 mois et 22 jours d’importations de biens et services.

Le Maroc a effectué un pas supplémentaire dans la réforme du régime de change en élargissant la bande de fluctuation du dirham à +/- 5%. Depuis lundi, le dirham n’a pas connu de mouvements brusques, ce qui signifie que le timing était approprié et q...

Après la mise en œuvre de la Zleca, la création d'une monnaie unique pour les pays de la Cedeao prend un peu plus de consistance. Les dirigeants des 15 Etats membres ont récemment approuvé le nom de la future monnaie unique: Eco. Elle serait mise en ...

Pendant la semaine allant du 11 au 17 avril 2019, le dirham s’est apprécié de 0,09% par rapport à l’euro et de 0,41% vis-à-vis du dollar selon Bank Al-Maghrib (BAM).  Aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché des change...

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Dirham