Deux hommes, dont un Marocain, jugés à Paris dans un dossier de cyberfinancement du terrorisme en Syrie

Temps de lecture : 1 minute


Deux hommes, dont un Marocain, jugés à Paris dans un dossier de cyberfinancement du terrorisme en Syrie

Temps de lecture : 1 minute

Catégorie Monde , En Bref

Temps de lecture : 1 minute

Sami Allem, Franco-algérien de 26 ans, et Abderrahman Cheikh, Franco-marocain de 23 ans, comparaissent depuis mardi devant le tribunal correctionnel de Paris. Ils sont soupçonnés d’avoir financé depuis la France des actes de « terrorisme » en Syrie, à travers des réseaux de cryptomonnaie, entre 2018 et 2020. Ils encourent chacun une peine de dix ans de prison.

Abderrahman Cheikh est soupçonné d’avoir ouvert des comptes en ligne et des portefeuilles de cryptomonnaies pour des membres du groupe Hayat Tahrir Al-Sham (ex-branche d’Al-Qaïda en Syrie). Il a été laissé libre sous contrôle judiciaire. Il a assuré

Les deux hommes avaient été renvoyés devant la justice à la suite d’une vaste opération, le 29 septembre 2020, visant un réseau de transfert de fonds vers la Syrie, après un signalement de Tracfin, le service de renseignement qui lutte contre les circuits financiers clandestins et le financement du terrorisme.

Au total, 30 personnes avaient été interpellées et huit avaient fait l’objet de poursuites judiciaires, dont trois mises en examen.


Recommandé pour vous

Italie : victoire historique pour l’extrême droite

Temps de lecture : 1 minute Giorgia Meloni et son parti Fratelli d’Italia ont frappé un grand coup lors des législatives italiennes, dimanche 25 septembre. Le parti d’extrême…

Le prédicateur Youssef al-Qaradawi tire sa révérence

Temps de lecture : 1 minute Le théologien, prédicateur et universitaire qatarien d’origine égyptienne, Youssef al-Qaradawi, est décédé, ce lundi 26 septembre, à l’âge d…