Aller au contenu principal

Ce mardi 7 septembre, la Cour de cassation française a invalidé la demande de Lafarge de suppression de l’accusation de complicité de crimes contre l’humanité dans le conflit syrien. Pendant cette guerre, la société a payé des groupes armés pour aider à protéger le personnel de son usine en Syrie. La Cour a souligné qu’une personne ou une entreprise peut être qualifiée de complice si elle choisit de fermer les yeux sur des activités terroristes, même si elle ne prend pas activement part aux crimes.

Un tribunal espagnol a rouvert ce mardi 18 mai une enquête sur les accusations de crimes contre l’humanité portées contre le chef séparatiste Brahim Ghali, dont l’hospitalisation en Espagne a suscité des tensions entre Madrid et Rabat. Le numéro 1...

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité crimes contre l'humanité