Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Économie / Crédit agricole et la BEI, partenaires pour une économie durable face aux risques climatiques

Crédit agricole et la BEI, partenaires pour une économie durable face aux risques climatiques

Temps de lecture : 2 minutes

En Bref

Temps de lecture : 2 minutes

Le Crédit agricole du Maroc (CAM) et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont récemment organisé une rencontre à Rabat pour discuter des défis et des opportunités économiques liés aux risques climatiques au Maroc. Cette initiative a réuni des experts, décideurs et acteurs du secteur financier, mettant en lumière les impacts du changement climatique sur l’agriculture marocaine et le rôle crucial du secteur financier dans la gestion de ces risques.

L’impact du changement climatique au Maroc

Le Maroc fait face à des effets significatifs du changement climatique, tels que des sécheresses récurrentes, des inondations, une augmentation des températures et une variabilité des précipitations. Ces phénomènes affectent particulièrement le secteur agricole, un pilier de l’économie marocaine.

Pour répondre à ces défis, le pays a intégré des politiques visant à l’adaptation au changement climatique, avec un accent particulier sur la gestion de l’eau et la transition vers une économie à faible émission de carbone.

Quel rôle pour le secteur financier ?

Le secteur bancaire joue un rôle essentiel dans l’atténuation des risques climatiques. Le CAM, en partenariat avec la BEI, s’efforce de renforcer sa capacité à gérer ces risques et à identifier des opportunités de finance durable. Cette rencontre à Rabat a marqué la fin d’un projet d’assistance technique de la BEI en faveur du CAM, visant à mieux comprendre les risques climatiques et à promouvoir des solutions durables.

Quelles perspectives ?

Les débats ont porté sur les tendances futures du changement climatique au Maroc et leurs impacts économiques. Des experts ont présenté des analyses détaillées, soulignant l’importance de stratégies de résilience climatique et de financement pour soutenir la transition vers une économie verte et bas-carbone.

Les discussions ont inclus également des représentants de la recherche, du secteur privé et des autorités publiques, créant une plateforme de dialogue pour échanger sur les meilleures pratiques et les attentes en matière de financement durable.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 2 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

CAM et BEI

Automobile : lancement de la 2e édition du salon Avito Expo

La deuxième édition du salon des véhicules d’occasion Avito Expo a débuté à Casablanca, rassemblant un large éventail de spécialistes de l'a…
CAM et BEI

Marché des actions : les OPCVM, premiers investisseurs avec 4,6 MMDH au T1-2024

Au premier trimestre de 2024, les Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) ont dominé le marché des actions au Maroc.…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire