CCME : 95% des jeunes marocains résidant en Europe visitent le Maroc

Temps de lecture : 4 minutes


CCME : 95% des jeunes marocains résidant en Europe visitent le Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

En collaboration avec l’entreprise Ipsos, le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a mené une étude sur la situation des jeunes Marocains résidant en Europe. L’étude révèle qu’une moyenne de 95% de ces jeunes visitent le Maroc et 61% d’entre eux le font de façon annuelle. Elle reflète aussi l’attachement fort que voue cette communauté envers leur mère patrie. Détails.

Temps de lecture : 4 minutes

C’est un sondage qui vient confirmer l’attachement inébranlable que vouent les jeunes ressortissants marocains au Royaume. Dans le cadre d’une étude intitulée « La situation des jeunes Marocains résidant en Europe », le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a sollicité la contribution de 1.433 jeunes Marocains âgés de 18 à 35 ans, résidant dans six pays européens, à savoir la France, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et les Pays-Bas.

Le sondage a été mené en collaboration avec l’entreprise Ipsos (qui accompagne depuis 1975 les institutions dans l’élaboration des études stratégiques et des sondages à l’échelle européenne). Il s’est aussi basé sur des entretiens en tête-à-tête avec des jeunes Marocains résidant en Europe.

Lire aussi : Les politiques publiques dédiées aux MRE sont insuffisantes

 

95% des jeunes Marocains résidant en Europe visitent le Maroc

Selon l’étude menée par le CCME, 95% des jeunes Marocains résidant en Europe visitent le Maroc et 61% d’entre eux le font de façon annuelle.

Les résultats de cette étude ont également révélé une forte volonté d’intégration dans les pays d’accueil, comme en témoignent les indicateurs de participation à la vie civile (66% des participants détiennent la nationalité du pays d’accueil). Ces jeunes ont aussi le sentiment d’avoir une belle image de la communauté marocaine auprès des citoyens des pays en question.

De plus, environ 85% de ces jeunes maîtrisent la langue du pays d’accueil, malgré un ressenti, dans certains cas, d’être victimes de racisme, a indiqué l’étude. Toutefois, les indicateurs relatifs au sentiment de confiance quant à l’avenir et à la vie professionnelle demeurent très élevés, 80% des interviewés s’étant déclarés confiants par rapport à leur avenir professionnel.

Lire aussi : 10 août : le Maroc célèbre la Journée nationale du migrant

 

Faible satisfaction des services assurés par les établissements marocains

Ces jeunes lient leur avenir au Maroc, et ce, à travers l’image qu’ils ont du pays, a souligné l’étude. Et de préciser que 64% d’entre eux ont affirmé que l’enseignement devrait être le secteur prioritaire pour le Royaume en matière d’investissement, aux côtés des secteurs des services, de l’industrie et du tourisme.

Les deux tiers des participants ont exprimé, à cet égard, leur volonté de rentrer et investir dans leur pays d’origine. Les Marocains d’Allemagne et d’Italie semblent néanmoins être les plus dubitatifs à ce niveau.

Par ailleurs, l’étude a relevé le caractère divergeant des opinions de la communauté marocaine sur la question des réformes dans le pays. La majorité des participants ont exprimé leur faible satisfaction des services assurés par les établissements marocains, et un tiers ont formulé leur insatisfaction de la cadence de la mise en œuvre des réformes. Dans le détail, 41% se déclarent insatisfaits des transports internationaux, 48% insatisfaits des services consulaires et 52% insatisfaits de la justice.

À noter que l’étude a, en outre, porté sur le développement d’une meilleure compréhension de la réalité, des opinions et des défis des jeunes Marocains résidant en Europe, ainsi que sur la contribution à l’enrichissement des discussions autour des politiques publiques ciblant cette communauté.

Lire aussi : Refonder la politique gouvernementale en direction des Marocains résidant à l’étranger


Recommandé pour vous

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas octroyés aux Maghrébins. Un coup dur pour les Marocains, …

Faut-il maintenir le changement d’heure ?

Temps de lecture : 5 minutes Instauré principalement dans le but de réaliser des économies d’énergie, le changement d’heure est de plus en plus contesté. Entrée en vigueur au Maroc…