Aller au contenu principal

Un tribunal de Paris a condamné la journaliste française Sandra Muller, qui a lancé la version française du mouvement #MeToo, à payer 20 000 euros pour diffamation contre l’homme qu’elle accuse de harcèlement sexuel.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité Balance Ton Porc