Aller au contenu principal

Les banques sont très sollicitées dans la mesure où elles sont appelées à accompagner leurs clients à traverser cette crise. En dépit des mesures de soutien à l’économie, Moody’s craint une augmentation des créances en souffrance des banques. D’un autre côté, la baisse de la demande de crédits classiques va impacter la rentabilité des banques. Pour le deuxième trimestre, le HCP prévoit une baisse de 6,8% du PIB. L’économie devrait afficher une perte de l’ordre de 29,7 milliards de DH au premier semestre.

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité b