Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Monde / Attention: l’OMM prévoit l’arrivée probable de La Niña et de ses températures fraîches

Attention: l’OMM prévoit l’arrivée probable de La Niña et de ses températures fraîches

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Après une année de records de chaleur alimentés par El Niño, le phénomène météorologique de La Niña devrait se manifester plus tard cette année, apportant des températures plus fraîches.

« Le phénomène El Nino 2023/24, qui a contribué à alimenter une hausse des températures mondiales et des conditions météorologiques extrêmes dans le monde, montre des signes qu’il arrive à sa fin. Il y aura probablement un retour aux conditions de La Nina plus tard cette année », explique l’Organisation météorologique mondiale (OMM) dans son dernier bulletin.

Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM), il y a 60% de chances que La Niña se manifeste entre juillet et septembre, ces chances augmentant à 70% pour la période d’août à novembre. En juin-août, l’OMM estime qu’il y a 50% de chances que les conditions soient neutres (ni Niño ni Niña) ou qu’une transition vers La Niña se produise. Le risque de réapparition d’El Niño est considéré comme négligeable durant cette période.

 

Du chaud au froid

La Niña désigne un refroidissement des températures de surface des océans dans le Pacifique équatorial central et oriental. Ce phénomène influence la circulation atmosphérique tropicale, affectant les vents, la pression et les précipitations. Ses effets varient selon l’intensité, la durée, la période de l’année et l’interaction avec d’autres phénomènes climatiques, et ils diffèrent selon les régions. En général, La Niña produit des impacts climatiques opposés à ceux d’El Niño dans les tropiques.

 

Lire aussi : Tempête Bernard : après le vent, le bilan

 

Ces phénomènes climatiques naturels surviennent dans un contexte de changement climatique induit par l’homme, qui augmente les températures mondiales, exacerbe les conditions météorologiques extrêmes et affecte les régimes saisonniers des précipitations et des températures. Depuis juin 2023, chaque mois a battu des records de température, faisant de 2023 l’année la plus chaude jamais enregistrée. Selon Ko Barrett, secrétaire générale adjointe de l’OMM, la fin d’El Niño ne signifie pas une pause dans le changement climatique, car la planète continuera à se réchauffer à cause des gaz à effet de serre.

La Niña est incluse dans les prévisions de la NOAA pour la saison 2024 des ouragans dans l’Atlantique nord, qui devrait commencer en juin, avec quatre à sept ouragans de catégorie 3 ou plus possibles. L’OMM rappelle que les neuf dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées, malgré une longue période de La Niña de 2020 au début de 2023. L’initiative Alertes précoces pour tous demeure la priorité de l’OMM, visant à couvrir la population mondiale avec des systèmes d’alerte précoce d’ici la fin de 2027, en particulier dans les régions vulnérables comme l’Afrique.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

Niña

Interception au large de Dakhla d’une pirogue avec à son bord 91 candidats à la migration irrégulière

La marine royale a intercepté à environ 189 km au sud-ouest de Dakhla, une pirogue avec à son bord 91 subsahariens candidats à la migration …
Niña

Lutte contre les incendies : l’Espagne réitère son engagement envers le Maroc

L’Espagne a annoncé poursuivre sa coopération avec le Royaume en matière de lutte contre les incendies, a indiqué un communiqué de la présid…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire