Temps de lecture : 2 minutes

RDC-Rwanda : vers un apaisement des tensions liées aux rebelles du M23

Temps de lecture : 2 minutes

Temps de lecture : 2 minutes

Le Rwanda et la République démocratique du Congo (RDC) ont convenu d’un «processus de désescalade» à l’issue de discussions entre leurs présidents, sous la médiation de l’Angola. Cet échange intervient dans un contexte de tensions croissantes entre les deux pays en raison des activités du groupe rebelle M23.

Kinshasa et Kigali vont ainsi relancer la commission congo-rwandaise, qui reprendra ses négociations le 12 juillet dans la capitale angolaise, Luanda, a indiqué la présidence congolaise.

Elle a également appelé à un retour à des relations diplomatiques normales entre les deux pays, à une cessation des hostilités et au «retrait immédiat et inconditionnel» du groupe rebelle M23 de ses positions dans l’est de la RDC.

En outre, l’Union africaine a désigné le président angolais, Joao Lourenco, pour assurer la médiation des pourparlers.

«J’ai le plaisir d’annoncer que nous avons obtenu des résultats positifs, à notre avis, dans la mesure où nous nous sommes mis d’accord sur un cessez-le-feu, entre autres mesures», a indiqué Lourenco. Cette déclaration a été faite à la fin d’un mini-sommet tripartite auquel ont participé le président de la RDC, Felix Tshisekedi, et le président du Rwanda, Paul Kagame, à Luanda.

Pour rappel, l’association du Rwanda avec les manœuvres du groupe M23, composé principalement de combattants tutsis de la RDC, était à l’origine du conflit entre les deux pays. Le mois dernier, les rebelles se sont emparés d’un important poste frontalier dans le cadre d’une violente offensive. Le Rwanda accuse à son tour la RDC de soutenir un groupe de rebelles dont certains membres auraient pris part au génocide rwandais de 1994. Les deux pays nient fortement toutes ces allégations.

Les tensions entre les deux pays ont forcé des dizaines de milliers de personnes à fuir leurs foyers dans une région qui n’a guère connu de répit depuis que le Rwanda et l’Ouganda voisin l’ont envahie en 1996. Et environ 170.000 personnes ont été déplacées au cours des semaines qui ont suivi la réapparition du M23 dans l’est de la RDC.

Recommandé pour vous


Macky Sall Dakar 2

Au secours, David Ricardo

Les dirigeants africains viennent de se réunir à Dakar pour un nième sommet…

Sommet Dakar 2 : l'Afrique obtient 30 milliards de dollars pour sa souveraineté alimentaire

Sommet Dakar 2 : l’Afrique obtient 30 milliards de dollars pour sa souveraineté alimentaire

Les travaux du Sommet Dakar 2 sur la souveraineté alimentaire, tenus à Diam…

Burkina Faso : des manifestations pour la "souveraineté" à Ouagadougou

Burkina Faso : des manifestations pour la « souveraineté » à Ouagadougou

Pour témoigner leur soutien aux autorités de la transition, des milliers de…

E-commerce : en 2025, les revenus de ce secteur vont exploser en Afrique

E-commerce : en 2025, les revenus de ce secteur vont exploser en Afrique

Les revenus du commerce électronique en Afrique dépasseront 46 milliards de…

Fondation Mo Ibrahim : la situation de l’Afrique en 2021 est pire qu’en 2012

Fondation Mo Ibrahim : la situation de l’Afrique en 2021 est pire qu’en 2012

La Fondation Mo Ibrahim a publié son Indice Ibrahim de la gouvernance en Af…

Le Burkina Faso exige le départ de l'armée française

Le Burkina Faso exige le départ de l’armée française

Entre la France et le Burkina Faso, le divorce est consommé. Ouagadougou ex…