Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Articles Afrique / Afrique / Économie / La Chine renforce ses investissements en Afrique

La Chine renforce ses investissements en Afrique

Temps de lecture : 2 minutes


Temps de lecture : 2 minutes

Le gouvernement chinois prévoit d’annuler 23 prêts sans intérêt échus pour 17 pays africains. C’est ce qu’a annoncé Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères, lors de son intervention au Forum sur la coopération sino-africaine. Il a déclaré que cette décision confirme l’engagement de son pays à renforcer ses liens économiques avec l’Afrique. Le chef de la diplomatie chinoise a ajouté que cela démontre la volonté de Pékin de mener des actions concrètes pour soutenir le développement du continent.

Bien que les 17 pays n’aient pas été nommés, plusieurs sources ont révélé que Djibouti, l’Angola, la République démocratique du Congo, le Kenya, l’Ouganda et l’Afrique du Sud figurent parmi les pays dont la dette envers la Chine est élevée.

Le responsable chinois a aussi évoqué d’autres mesures que la Chine prévoit de mettre en œuvre pour soutenir l’Afrique. Il s’agit de renforcer les efforts du continent pour moderniser ses infrastructures en fournissant des financements et une aide à l’investissement. Cela s’inscrit dans le cadre de l’initiative transcontinentale de la Ceinture et de la Route initiée par le gouvernement chinois. En outre, Pékin compte offrir cette année une aide alimentaire d’urgence à 17 pays africains en difficulté.

Par ailleurs, Wang Yi a indiqué que la Chine augmentera ses importations en provenance d’Afrique. «Nous continuerons également à augmenter les importations en provenance d’Afrique, à soutenir le développement des secteurs agricole et manufacturier de ce continent, et à étendre la coopération dans les industries émergentes telles que l’économie numérique, la santé, les secteurs écologiques et à faible émission de carbone», a-t-il affirmé.

Enfin, conformément à son engagement en faveur de la coopération au développement avec les pays africains, la Chine a déclaré qu’elle allait réacheminer 10 milliards de dollars de ses droits de tirage spéciaux (DTS) vers l’Afrique par l’intermédiaire du Fonds monétaire international (FMI).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire

Recommandé pour vous


Mohamed Bazoum, candidat du parti au pouvoir, s'adresse aux médias à Niamey le 21 février 2021 © AFP

Niger : Mohamed Bazoum élu président

Ce mardi 23 février, la Commission électorale nationale indépendante (Céni…

Les deux candidats : Mohamed Bazoum et son opposant Mahamane Ousmane © AFP

Présidentielle au Niger : l’opposition dénonce un hold-up électoral

Ce mardi 23 février au Niger, l’opposition a dénoncé «un hold-up» électora…

Algérie : le mouvement du Hirak persiste

Algérie : le gouvernement peine à mettre fin au Hirak

Le régime algérien est encore confronté à des troubles civils croissa…

Le président algérien Abdelmajid Tebboune

Algérie : dissolution de l’Assemblée nationale

Dimanche 21 février, à la veille du deuxième anniversaire du Hirak, le pré…

Algérie : Abdelmadjid Tebboune dissout le Parlement

Algérie : Abdelmadjid Tebboune dissout le Parlement

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a dissous, jeudi, le Par…

Plaque consulat

La Zambie dément la fermeture de ses représentations au Maroc

Contrairement à ce qu'a rapportée récemment la presse algérienne, le minis…