Temps de lecture : 2 minutes

Guinée Conakry : le gouvernement annonce la dissolution du FNDC

Temps de lecture : 2 minutes

Temps de lecture : 2 minutes

Le gouvernement guinéen a annoncé, mardi 9 août, la dissolution du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), une coalition de partis, syndicats et organisations de la société civile.

Dans un arrêté, le gouvernement de transition accuse le mouvement d’organiser des manifestations armées sur la voie publique et lui reproche d’agir comme un groupe de combat ou une milice privée.

«Leur mode opératoire se structure par des actions violentes au cours de manifestations interdites, des attaques contre des individus qui ne partagent pas leur idéologie et des actions ciblées contre les forces de l’ordre. Des actions qui mettent en péril l’unité nationale, la paix publique et le vivre ensemble», écrit le gouvernement.

Et d’ajouter que le FNDC ne figure pas parmi les organisations non gouvernementales agréées dans le pays.

Cette annonce de dissolution intervient alors que le mouvement contestation, créé en avril 2019, projette de nouvelles manifestations dans le pays le 17 août. L’objectif est de dénoncer le manque de réponse à ses demandes d’un «dialogue crédible» sur la transition vers un pouvoir civil.

Pour rappel, le FNDC a été le fer de lance de la contestation contre l’ancien président Alpha Condé et s’oppose depuis plusieurs mois à la junte au pouvoir. Le collectif était aussi à l’initiative des manifestations organisées les 28 et 29 juillet dernier, interdites par les autorités, et au cours desquelles cinq personnes ont été tuées.

Recommandé pour vous


Gazoduc Maroc-Nigéria : les russes s'en mêlent, une claque pour l'Algérie

Maroc-Nigéria : début imminent de la construction du gazoduc

Ce mardi 15 juin, Yusuf Usman, directeur général de la Nigerian National P…

Un militaire ivoirien, à Abidjan en avril 2015 (Photo d'illustration) © AP Photo/Schalk van Zuydam

Côte d’Ivoire : plusieurs militaires tués à la frontière avec le Burkina Faso

Ce samedi 12 juin, une nouvelle attaque a eu lieu en Côte d’Ivoire, à la f…

Abderrazak Makri, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), principal parti islamiste en Algérie, lors d'une conférence de presse à Alger, le 29 septembre 2019 © AFP

Législatives en Algérie : le principal parti islamiste revendique la victoire

Ce dimanche 13 juin, moins de 24 heures après la fermeture des bureaux de …

kadi tabbou

Algérie : des arrestations avant le scrutin de samedi

L'opposant Karim Tabbou et les journalistes Ihsane El Kadi et Khalid Drare…

Chars français quittant la ville de Gao (Mali) lors de l’opération Gustav, le 6 avril 2013 © AFP

Mali : la France amorce son désengagement

C'est une annonce qui était attendue : la France va se désengage…

Burkina Faso : les terroristes multiplient les attaques meurtrières

Burkina Faso : les terroristes multiplient les attaques meurtrières

Des terroristes ont tué au moins 160 civils, dont une vingtaine d’enfants,…